Image default
Psycho

La liste des aliments qui aggravent le stress et la déprime

Dans notre quotidien agité, où le stress et la déprime peuvent parfois prendre le dessus, il est essentiel de prêter une attention particulière à notre alimentation pour maintenir un équilibre émotionnel. Ce n’est un secret pour personne que certains aliments ont un impact direct sur notre humeur et notre bien-être mental. Afin de vous guider au mieux, explorons ensemble les types d’aliments à éviter en période de stress et de déprime, ainsi que ceux qui pourraient se révéler bénéfiques.

L’impact de l’alcool sur l’humeur

Contrairement à la croyance populaire, l’alcool peut aggraver le stress. En effet, il stimule la production d’hormones liées au stress et peut perturber le sommeil, augmentant ainsi les risques de troubles de l’humeur et de santé générale. Consommer de l’alcool pour se détendre peut conduire à une habitude malsaine et à long terme, provoquer l’effet inverse de celui recherché.

Le piège des sucres ajoutés

Les douceurs sucrées, bien que tentantes, peuvent être des ennemies cachées en période de baisse de moral. Les sucres ajoutés, présents dans bon nombre de friandises et boissons sucrées, bouleversent le taux de sucre dans le sang et sollicitent excessivement l’hormone du stress, le cortisol. Ce déséquilibre peut mener à des sautes d’humeur, de l’irritabilité, et même à des problèmes de sommeil.

Les glucides raffinés, amis ou ennemis ?

Les glucides raffinés, tels que ceux trouvés dans les farines blanches et les sucreries, manquent de valeur nutritive et possèdent un indice glycémique élevé, ce qui peut exacerber l’irritabilité. Privilégiez les glucides complexes, comme les céréales semi-complètes ou complètes, qui apportent des fibres aidant à stabiliser la glycémie.

Découvrez aussi :  Voici pourquoi vous devriez pratiquer la lecture de façon régulière

Excès de sel et conséquences sur le stress

Tout comme l’alcool, le sel en trop grande quantité augmente la pression artérielle et peut causer du stress supplémentaire. Les plats transformés, souvent riches en sodium, peuvent aussi provoquer de l’inflammation et nuire à l’équilibre du système nerveux.

Café et nervosité

Si le café est un allié de nos matins difficiles, il n’en reste pas moins qu’une consommation excessive peut stimuler le système nerveux de manière contre-productive en période de stress. Limitez donc l’apport en caféine pour éviter de décupler votre nervosité.

Les édulcorants artificiels à surveiller

Les édulcorants artificiels, bien que moins caloriques, sont souvent montrés du doigt pour leurs effets néfastes sur la santé. Ces substituts du sucre peuvent entrainer des problèmes métaboliques et des troubles de l’humeur, tout en maintenant une envie de sucre.

En se concentrant sur une alimentation moins transformée et plus naturelle, riche en éléments nutritifs essentiels, on peut améliorer son état d’esprit et combattre efficacement le stress et la déprime. Des études ont d’ailleurs établi un lien entre la consommation réduite d’aliments transformés et un risque moindre de souffrir de dépression.

Il est donc primordial de faire des choix alimentaires avisés, surtout en période de stress, en faisant la part belle aux aliments bénéfiques tels que les omégas-3, les fruits et légumes frais, les antioxydants, le magnésium, le tryptophane et les probiotiques, afin de favoriser un bien-être mental et physique.

Laissez un commentaire

Postes similaires

Vous êtes terrorisés par les aiguilles? Voici comment surmonter la bélénophobie

David

La science à pris position : qui entre les lève-tôt et les couche-tard détient les plus hauts revenus ?

David

10 astuces pour passer moins de temps sur votre téléphone

David