Image default
Psycho

Selon la science, certains comportements lors des disputes peuvent prédire une éventuelle rupture amoureuse

En amour, chaque couple a son lot de moments joyeux mais aussi de tensions. C’est naturel, c’est la vie. Ces tensions peuvent parfois mener à une dispute, ce qui n’est pas forcément signe de problèmes dans le couple. Cependant, lorsqu’une certaine habitude se manifeste pendant ces disputes, elle pourrait bien prédire l’inévitable : le divorce. C’est du moins ce que suggère la science.

La méthode Gottman pour prédire le divorce

Lorsque nous parlons de prédictions en matière de relation amoureuse, le nom de John Gottman ne peut être omis. Psychologue et chercheur de renom dans le domaine des sciences humaines, Gottman a étudié les couples pendant plus de quatre décennies. Ses recherches ont révélé des indices surprenants quant à la longévité des relations.

Selon lui, c’est une habitude spécifique pendant une dispute qui peut prédire avec une précision étonnante si un couple est sur la route du divorce. Cette habitude, c’est le mépris. Si une personne affiche du mépris envers son partenaire pendant une dispute, Gottman affirme qu’il peut prédire avec une précision de 94% que ce couple finira par divorcer.

Le mépris, ennemi de l’amour

Le mépris est une émotion dévastatrice, signe de dédain et de supériorité. C’est une habitude qui fait mal, autant à la relation qu’à la santé mentale de la personne qui en est la cible. Le mépris se manifeste par des moqueries, des sarcasmes, des ricanements, un ton de voix condescendant, ou encore par le fameux roulement des yeux.

Lorsqu’une personne en arrive à mépriser son partenaire, cela signifie qu’elle ne le respecte plus. Elle se positionne comme supérieure, dénigrant l’autre. C’est une forme de blessure narcissique pour la personne qui en est victime, et son impact sur le couple est dévastateur. En effet, cette habitude creuse un fossé entre les deux individus, rendant la réconciliation après une dispute de plus en plus difficile.

Découvrez aussi :  Addictions : les comprendre pour mieux s'en défaire

Repérer et combattre le mépris

Il est important pour la santé du couple de savoir identifier le mépris lorsqu’il se manifeste, mais aussi d’apprendre à le désamorcer. Selon Gottman, les couples qui manifestent une «culture de l’appréciation» sont ceux qui ont le plus de chances de survivre. C’est-à-dire des couples où chaque partenaire exprime régulièrement sa gratitude envers l’autre, où l’on valorise l’autre et où le respect mutuel est à l’honneur.

Une thérapie de couple peut être une option pour aider à démanteler le mépris et à bâtir cette culture de l’appréciation. Un thérapeute peut aider à identifier les comportements nuisibles et à développer des stratégies pour les combattre.

Le poids de la science dans la vie du couple

Cette étude de Gottman met en lumière le poids que peuvent avoir certaines de nos habitudes sur notre vie de couple. Mais elle rappelle aussi l’importance de prendre soin de notre relation, de notre partenaire et de nous-même.

Il ne s’agit pas seulement de savoir comment éviter le divorce. Il s’agit de comprendre comment nous pouvons bâtir des relations saines, respectueuses et enrichissantes. Le respect, la gratitude et l’appréciation mutuelle sont les clés de relations durables et épanouissantes.

En somme, cette habitude qui peut prédire le divorce, c’est le mépris. Une émotion dévastatrice qui peut détruire l’amour et la complicité au sein d’un couple. Mais grâce à l’étude de John Gottman, nous avons aussi appris que le remède à ce poison, c’est l’appréciation mutuelle.

Le respect, la gratitude, l’appréciation de l’autre sont les clés pour désamorcer le mépris et construire des relations épanouissantes. Alors oui, les disputes font partie de la vie de couple. Mais ce sont nos habitudes pendant ces moments de tension qui peuvent faire la différence entre une histoire d’amour qui dure et un divorce. La science le dit, et nous, nous ne pouvons que l’écouter.

Découvrez aussi :  Comment repérer un psychopathe dans votre entourage

Laissez un commentaire

Postes similaires

Autisme et syndrome d’Asperger : comment réussir à différencier ces deux conditions

David

Le puzzle chimique du bien-être : découvrez les neurotransmetteurs du bonheur

David

Que révèle la forme de vos lèvres sur votre personnalité ?

Kamar