Image default
Psycho

Addiction au stress : 3 signes alarmants selon une psychologue d’Harvard

Vous est-il déjà arrivé de ressentir un sentiment de malaise lorsque vous n’êtes pas stressé ? Avez-vous déjà senti que vous aviez besoin de stress pour fonctionner à votre meilleur niveau ? Si c’est le cas, vous pourriez être accro au stress. Oui, la dépendance au stress est une réalité selon Debbie Sorensen, une psychologue de Harvard. Elle a souligné trois signes clés qui pourraient indiquer une dépendance au stress. Alors, comment savoir si vous êtes accro au stress ? Quels sont les signes ? Et surtout, comment faire pour en sortir ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Vous êtes constamment sur internet et les réseaux sociaux

Le premier signe de dépendance au stress selon Debbie Sorensen est une connexion constante à internet et aux réseaux sociaux. En effet, cela peut être une activité stressante qui provoque une sorte d’addiction chez certaines personnes.

Vous êtes peut-être accro au stress si vous vous sentez obligé de consulter constamment les actualités en ligne, de partager chaque instant de votre vie sur Pinterest ou de lire sans fin les publications de vos contacts sur les réseaux sociaux. Ce besoin compulsif de rester connecté peut être un moyen pour vous de maintenir un certain niveau de stress.

Une étude de 2017 a révélé une corrélation entre l’utilisation excessive d’internet et le stress chronique. Cette hyperconnexion peut affecter votre santé mentale, provoquant de l’anxiété et même des symptômes de dépression.

Votre travail est votre vie

Le deuxième signe de dépendance au stress est lorsque votre travail devient littéralement votre vie. Vous ne pouvez pas déconnecter, même en dehors des heures de travail. Vous pensez constamment au travail, même pendant les activités de détente. Votre travail vous stresse, mais en même temps, vous avez l’impression que vous ne pouvez pas vous en passer.

Découvrez aussi :  9 comportements pouvant révéler la nature passive-agressive d'une personne

Selon une étude de l’American Psychological Association, 65% des Américains citent le travail comme l’une des principales sources de stress. Pourtant, beaucoup d’entre nous se sentent obligés de travailler sans relâche, en ignorant les signes de stress aigu et de surcharge de travail.

Il est important de faire la distinction entre être passionné par son travail et être dépendant du stress qu’il engendre. Si vous ne pouvez pas vous détendre sans penser au travail, ou si vous ressentez une anxiété excessive lorsque vous n’êtes pas au travail, vous pourriez être accro au stress.

Vous ignorez les signes de stress sur votre corps

Le troisième signe de dépendance au stress est l’ignorance des signes de stress sur votre corps. En effet, le stress chronique peut avoir des effets néfastes sur votre santé physique. Selon l’American Institute of Stress, le stress chronique peut affaiblir votre système immunitaire, augmenter le risque de maladies cardiaques, de diabète et même de cancer.

Cependant, si vous êtes accro au stress, vous pouvez ignorer ces symptômes ou les minimiser. Vous pourriez penser que vous êtes simplement fatigué ou que vos maux de tête sont dus à un manque de sommeil. Mais en réalité, ces sont des signes de stress que votre corps vous envoie.

Être accro au stress, c’est bien plus qu’être simplement stressé. C’est une dépendance qui peut avoir des conséquences graves sur votre santé mentale et physique. Il est donc crucial de reconnaître les signes de cette dépendance et de prendre des mesures pour gérer votre stress.

Découvrez aussi :  Hypersensibilité : les signaux d'identification

Que vous soyez constamment connecté à internet, que vous viviez pour votre travail, ou que vous ignoriez les signes de stress sur votre corps, il est temps de lever le pied. N’oubliez pas : votre santé et votre bien-être sont bien plus importants que n’importe quelle notification sur votre téléphone ou tâche sur votre liste de travail.

Laissez un commentaire

Postes similaires

5 solutions efficaces pour arrêter de se ronger les ongles

Kamar

L’impact émotionnel des maladies graves

David

Que révèle la forme de vos lèvres sur votre personnalité ?

Kamar