Image default
Santé

Les information à connaître pour éviter les problèmes de nutrition

Lorsqu’il s’agit de santé et de poids corporel, on s’interroge souvent sur les effets que peuvent avoir nos habitudes alimentaires, notamment lorsque nous envisageons de sauter un repas. Que ce soit par manque de temps, par manque d’appétit ou dans le but de perdre du poids, il est important de comprendre comment cette pratique peut affecter notre santé globale. Aujourd’hui, nous allons décrypter les implications de cette pratique courante sur notre bien-être, en nous appuyant sur l’expertise du Dr Jean-Philippe Zermati, nutritionniste et fondateur du G.R.O.S.

La réalité derrière l’idée de sauter un repas

Le Dr Zermati indique que l’acte de sauter un repas ne devrait pas être automatique ni une obligation, surtout en présence de la faim. En effet, ignorer consciemment la faim peut mener à des comportements alimentaires inappropriés tels que l’excès alimentaire lors du repas suivant, manger plus rapidement et ainsi manquer les signaux de satiété, ce qui peut conduire à des troubles de l’alimentation.

La question du petit déjeuner

Le petit déjeuner a longtemps été considéré comme le repas le plus important de la journée. Toutefois, selon le Dr Zermati, il n’y a pas de preuve définitive affirmant que sauter le petit déjeuner ait un lien direct avec le surpoids. Il est possible que ces personnes mangeant en excès le soir n’aient tout simplement pas faim le matin. Dans de tels cas, il serait préférable d’écouter son corps et de sauter le petit déjeuner ou de le reporter à plus tard dans la matinée.

Écouter les signaux de faim

Si vous ne ressentez pas la faim à l’heure habituelle des repas, il n’est pas nécessaire de manger par habitude. Chaque prise alimentaire sans faim est, dans une certaine mesure, une forme de grignotage. Il est donc préférable d’attendre que la faim se manifeste de nouveau.

Découvrez aussi :  6 bonnes raisons d'intégrer le konjac dans votre régime alimentaire

Les contraintes professionnelles

Dans le cas d’obligations professionnelles qui imposent un repas, même sans faim, le Dr Zermati suggère d’opter pour des plats plus légers, de ne pas consommer d’entrée ou de dessert, ou de laisser une partie de l’assiette non consommée.

Manger moins pour maigrir?

Contrairement à une idée reçue, sauter des repas n’est pas une méthode efficace pour perdre du poids. Cela peut même mener à des régimes yoyo et déranger à long terme le rapport à la nourriture. Manger en réponse à la faim est le meilleur moyen de réguler son poids.

Nombre de repas et prise de poids

Le nombre de repas pris par jour n’a pas été relié de façon concluante à un risque accru de surpoids ou d’obésité. Finalement, le nombre de repas pris devrait être guidé par la faim et l’appétit de chacun, et non par des recommandations universelles.

L’important est de trouver un équilibre personnel qui correspond à son style de vie, son métabolisme et ses besoins énergétiques. Chacun doit être à l’écoute de son propre corps pour déterminer la fréquence et la quantité des repas à prendre. Pour aller plus loin, des informations complémentaires sont disponibles dans les ressources en ligne fournies par Santé Magazine et d’autres sources éducatives.

Laissez un commentaire

Postes similaires

Les solutions naturelles pour dire adieu aux mycoses buccales

David

Les aliments miracles pour des yeux en bonne santé

David

Attention à ces aliments qui impactent négativement votre cerveau !

David