Image default
Cuisine

Tout ce que vous devez savoir sur les différentes huiles

L’huile, cette substance liquide et grasse que l’on utilise fréquemment en cuisine, n’est pas à prendre à la légère. Pourtant, elle fait partie intégrante de notre quotidien : pour la cuisson, pour assaisonner nos plats ou même pour nos soins de peau et cheveux. Mais toutes les huiles ne sont pas égales en termes de bienfaits pour notre santé. Certaines, comme l’huile d’olive ou l’huile de tournesol, ont longtemps été vantées pour leurs avantages, mais de récentes études tendent à démontrer le contraire. Alors quelles sont les huiles à privilégier, et lesquelles à éviter ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Les superstars déchues : l’huile d’olive et l’huile de tournesol

L’huile d’olive vierge et l’huile de tournesol ont longtemps été considérées comme les huiles végétales de choix pour une alimentation saine. Et pour cause : elles sont riches en acides gras polyinsaturés, ces fameux oméga-3 et oméga-6 tant convoités pour leurs bienfaits sur le système cardiovasculaire. Pourtant, une utilisation trop régulière et surtout une cuisson à haute température transforment ces acides gras en substances toxiques, nocives pour votre santé.

Les huiles à éviter pour la cuisson

Bien que l’huile de palme et l’huile d’arachide soient habilement marketées comme des alternatives saines et goûteuses, elles sont loin d’être les meilleurs choix pour votre santé, surtout lorsqu’il s’agit de cuisson. Leur point de fumée bas, associé à un taux élevé d’acides gras saturés, les rendent particulièrement nocives lorsqu’elles sont chauffées à forte température. De plus, leur impact environnemental n’est pas négligeable.

Les alternatives plus saines : coco, noix et colza

Fini le temps où l’huile végétale se limitait à l’olive ou au tournesol ! Aujourd’hui, vous avez le choix entre une multitude d’huiles aux vertus diverses et variées : huile de noix, huile de coco, huile de colza… Certaines d’entre elles, comme l’huile de lin, sont même particulièrement riches en acides gras polyinsaturés. Ces huiles sont plus stables à la cuisson et présentent un meilleur profil nutritionnel.

Découvrez aussi :  Est-il possible de conserver des figues au congélateur ?

Les huiles essentielles : un must pour votre peau

Si l’huile est nocive pour votre santé lorsqu’elle est chauffée à haute température, elle peut en revanche être bénéfique lorsqu’elle est utilisée à température ambiante, voire froide. Les huiles essentielles, par exemple, sont un excellent choix pour votre peau. Elles hydratent, nourrissent, protègent et même réparent votre peau, sans la rendre grasse. L’huile de noix de coco, en particulier, est très appréciée pour son odeur agréable et ses propriétés antioxydantes.

En résumé, il est crucial de choisir judicieusement vos huiles et de les utiliser à bon escient. Oubliez les huiles d’olive et de tournesol pour votre friture et optez plutôt pour des alternatives plus stables et plus nutritives, comme l’huile de noix de coco, de colza ou de noix. Enfin, n’oubliez pas que l’huile n’est pas seulement utile en cuisine : les huiles essentielles, par exemple, sont un must pour votre peau. Alors, n’hésitez pas à diversifier vos huiles, votre santé vous en remerciera !

1 commentaire

Collectif REC 26 octobre 2023 at 3h47

Vous mentionnez que l’alternative serait de cuire avec de l’huile de coco alors que c’est une des pires en matière d’acides gras saturés, un peu comme la Végétaline…
Il faut bien comprendre que toutes les matières grasses qui sont compactes à froid ( coco ou végétaline ) se liquéfie avec la chaleur mais ensuite, redeviennent compacte dans l’estomac et le sang…
Bonjour l’artériosclérose !

Répondre

Laissez un commentaire

Postes similaires

Vous ne consommerez plus de purée en flocons après avoir lu cet article

David

Pas de casse noix ? Aucun soucis : découvrez comment ouvrir une noix à main nue

David

Voici les 6 aliments à privilégier pour vivre plus longtemps

Kamar